Pourquoi le retour de Madonna n’a pas de saveur

madonna-releases-rebel-heartTandis que certains (jeunes) fans se réjouissent de la qualité de son retour musical, d’autres aimeraient quand même sans doute que la Madone la mette de temps en temps en veilleuse, se refasse une vraie image et arrête de courir après les jeunettes qui font le buzz.

Madonna passe la fin de l’année à se ronger les ongles. Alors que treize titres ont fuité des studios et se sont retrouvés sur le net (sous le LP « Iconic »), d’autres morceaux – en partie produits par monsieur « Hard Candy » Pharell Williams – viennent de se dévoiler aux oreilles des auditeurs. Certaines sont d’ailleurs déjà sur YouTube et ne volent pas bien haut. Un peu comme si le ciel avait voulu punir la chanteuse après les âneries prononcées récemment en interview.

Un coup d’œil sur Twitter dans la liste de tweets reliés par le hash-tag #RebelHeart permet de voir que le nouvel album (EP) de Madonna officiellement dévoilé sur ITunes est surtout défendu par la frange la plus jeune de son public. Les jeunes gens qui s’extasient n’y vont pas par quatre chemins : c’est une tuerie. Les autres, un peu plus âgés, repensent avec nostalgie au passé et constate que l’artiste fière et conquérante qui prenait des risques n’est plus qu’une caricature.

Aujourd’hui, c’est en réalisant la même chose qu’on a déjà entendu durant une année complète non stop à la radio que Madonna considère qu’elle se renouvelle. Au sens littéral du terme, passe encore. On peut analyser la situation actuelle en deux sens : une star qui a trente ans de carrière derrière elle peut définitivement s’amuser et enchaîner deux (voire trois) disques moyens ou bien elle doit toujours repousser les limites et les exigences.

A mon sens, depuis qu’elle a dépassé les 50 ans, Louise Veronica Ciccone passe un cap difficile dans sa vie privée et professionnelle. L’ère musicale précédente, « MDNA », restera dans les mémoires comme une suite de buzzs superficiels éclipsant totalement sa musique. Plutôt que de retenir la leçon comme après le semi-échec d’  « Erotica » en 1992, Madonna persiste. Elle veut s’amuser, disait-elle à « Rolling Stone » récemment.

Dans cette interview, elle nous conseille également de diffuser de l’amour partout autour de nous et d’être unis. La clé de la paix, c’est l’amour fraternel. C’est beau. Pourquoi ne prendrait-elle pas les clins d’œil des autres comme des preuves d’amour alors ? Elle n’a jamais raté une occasion de lancer une pique à Lady GaGa qu’elle voit clairement comme une menace.

Pourtant, toujours pour « Rolling Stone », Madonna se décrit comme un être fragile. Mais dès l’écoute de « Bitch, I’m Madonna  » (déjà son second duo avec la reine de la subtilité, Nicky Minaj), on peine à la croire. Même sa communication a du plomb dans l’aile. La Madonne donne l’impression d’être dépassée. Encore plus quand elle avoue que sans ces leaks, elle aurait agi comme dans le passé : lancer le single en radios, un clip rapidement après et ensuite donner quelques petites interviews à gauche et à droite. Toutefois, une star de son envergure doit privilégier les surprises à la « BEYONCE », l’album visuel de l’artiste du même nom publié d’un coup, un matin sans annonce préalable, sur iTunes.

En ce sens, le retour de la reine de la pop n’a pas de saveur. Rappeler Nicky Minaj une seconde fois, se contredire en paroles et actes, ne plus marquer les esprits par une musique de qualité et innovante, … Les mauvais points sont nombreux. Il ne lui reste plus que la scène pour se rattraper… pour ceux qui pourront se payer la place.

Publicités

7 réflexions sur “Pourquoi le retour de Madonna n’a pas de saveur

  1. On aimerait quelques faits plutôt que des impressions et sentiments. La presse US semble très enthousiaste ainsi que de nombreux auditeurs. Quant aux fans, presque tous semblent apprécier le travail vocal mis en oeuvre sur ce disque. Alors on ne comprend pas très bien votre interprétation…

    • Je me concentre sur quelques sites où le travail de Madonna est discuté (forums, blogs, sites). Je ne peux pas tout parcourir. J’ai juste noté que la plupart des critiques mitigées voire négatives (présentes en minorité, je le concède et ne le comprends simplement pas) émergent de fans de longue date. L’avatar des gens écrivant que c’est de la bombe sont souvent des visages de jeunes gens sur Twitter.

      C’est mon blog donc mon interprétation personnelle (donc ma vision) en toute subjectivité. Je suis fan de l’artiste. Qui aime bien, châtie bien.
      Je n’ai jamais critiqué gratuitement Madonna, c’est presque l’une des premières fois de ma vie. Sur ses précédents disques, sa musique me séduisait presque instantanément. Ici, je suis honnête : ce n’est pas le cas.

      Merci pour votre commentaire.

      • Alors peut-être faut-il être davantage nuancé. D’abord parce que la réception critique est loin d’être mauvaise ; ensuite, parce que le disque lui-même n’est pas même encore sorti. Etre fan n’implique aucun deuil d’un travail sérieux d’analyse. Rappelons-nous des réactions à chaud de certains quant à d’anciens albums qui se sont depuis imposés dans l’histoire de la pop : Didier Lestrade par exemple pour Ray of Light, qui prédisait rien de moins que la fin de la carrière de Madonna ; il se trompait lourdement, comme d’autres avant lui et comme d’autres après lui… Puisque Madonna est une figure imaginaire puissante, chacun l’interprète selon ses présupposés et toutes sortes d’affects mais au final, c’est ça précisément la puissance.

  2. Comme je l’ai écrit « En ce sens », son retour n’a pas de saveur et ne suscite pas une grande excitation. Madonna continue de faire les choses de manière suffisamment correcte pour ne pas crier au gâchis total. Le disque ressemble alors à un best-of de ce qu’elle a pu faire de plus dansant dans le passé. Je regrette juste de la voir s’associer avec des personnes « dans l’air du temps » plutôt que d’aller chercher des inconnus qui triment. C’est tout. Elle utilise de plus en plus internet, elle pourrait devancer ça au lieu de repérer les talents à la radio. Elle n’a pas besoin de ça et elle l’a avoué elle-même sur M6 en pleine promo d’Hard Candy. Alors pourquoi de tels sons ? On sent juste qu’elle essaie à tout prix de rajeunir son image et ce n’est pas digne d’elle (à mon sens, encore une fois, je n’écris pas une doxa).

    Je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas donner un avis sur les leaks qui sont sortis. Je crois que ce qui vous chatouille, c’est que je ne vais pas dans le sens du courant et ose critiquer la divinité Madonna. Etre fan ne veut pas dire mouton. Un petit scoop entre nous : « Rebel Heart » est – dans ce qu’il est maintenant – l’album que j’aime le moins dans la carrière de « Madje ». Ça prouve bien que j’ai même aimé les galettes les plus critiquées de sa carrière!

    Enfin, je reconnais que Madonna fait toujours autant parler d’elle et tant mieux. Elle n’est pas finie. J’attends simplement qu’elle nous donne une belle claque musicale.

    #SoNotSorry (it’s human nature…)

    • Encore une fois les leaks sortis ne correspondent pas à l’album, certains seront publiés d’autres pas. A ce stade, il est difficile d’évaluer l’homogénéité et la cohérence du projet. Libre à vous de donner « un avis sur les leaks », encore faut-il garder en mémoire que ce ne sont que des leaks. Pourquoi dire que c’est l’album que vous aimez le moins quand personne ne connaît encore le listing exact des chansons ? C’est pour le moins prématuré. Quant à la possibilité de critiquer Madonna, ce n’est pas un « contre-courant », loin s’en faut. L’exercice est facile et relativement partagé. Vous n’êtes pas le premier et vous ne serez pas le dernier. Il y a quelques années, Olivier Steiner a fait de même et Christine Angot et Didier Lestrade et Camila Paglia et… la liste est longue et les noms illustres. Et « en un sens », c’est tant mieux ; seulement, comme toutes les critiques, il y en a de plus ou moins perspicace.

  3. Bien qu’appréciant le nouveau « travail » de Madonna, je ne peux que te donner raison sur les à-côtés au niveau promotion (interviews, déclarations, etc.)

    Ma foi, c’est un peu le propre à tout artiste de se contredire pour X raisons (et souvent dû au fait qu’il faille susciter l’envie, qu’il faille vendre). Madonna ne fait que suivre cette tendance du show-business, son invitation récente au Grand Journal ne faisant que le confirmer : pleurnicherie dans les bras d’un dessinateur dont elle n’a probablement jamais lu le journal (ou feuilleté simplement), ou encore leçons de morale à donner au peuple français qui soit dit en passant, en a marre de se faire traiter de facho toutes les 5 minutes, et surtout par une femme apatride qui n’a aucune notion de « peuple » (autant au sens charnel qu’économique).

    Autrement Rebel Heart est, à mon goût, peuplé de belles pépites et offre une facette plus touchante de la Madonne (bien que certaines chansons laissent franchement à désirer, comme l’horrible Autotune Baby). Après j’en conviens, il s’agit d’une histoire de goûts et de couleurs. Dommage que MDNA ait eu ce qu’il fallait en visuel (j’adore le travail esthétique sur cet album !!!) mais ait raté le coche niveau qualité musicale (Martin Solveig a ruiné cet album, surtout avec le très « camp » GMAYL)

    Même si c’est la première fois que je tombe sur ton blog, je salue ton travail sur cet article, et te présente mes remerciements pour rappeler que fan n’est pas synonyme de mouton. Dommage que plein de cons-ommateurs l’oublient =/

    • Merci beaucoup pour ce commentaire intéressant, BDS. Mon blog est ouvert à la discussion, c’est le propre de l’être humain.
      Enfin quelqu’un qui ne se laisse pas envahir par ses bas instincts pour écrire des phrases cohérentes. Cela me fait plaisir que des personnes prennent le temps d’analyser la communication d’un artiste. Chaque « retour » de Madonna est pensé donc il y a des choses à dire. On addhère ou pas. Avec tant d’univers visités au cours de ses 30 ans de carrière, cela me semble d’ailleurs un peu normal.

      A bientôt, je l’espère!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s