La femme-barbière redevient tendance

Babiere_tendance

Des mains expertes, un sens du dialogue et de l’observation ont permis à Olympia de devenir une référence en tant que femme-barbière. Elle vient d’ouvrir son salon au Sablon.

« Votre sexe n’est là que pour la dépendance : du côté de la barbe est la toute puissance » écrivait Molière. Si vous êtes donc à la recherche de la coupe barbe tendance pour votre homme, allez voir Olympia. Depuis deux mois, elle est installée rue Joseph Stevens au Sablon avec son beau-frère (d’où le nom « Bayer & Bayer ») dans un ancien magasin d’antiquaire entièrement rénové pour accueillir leur déco vintage.

Revaloriser un métier

Car il s’agit bien ici d’un retour à ce qui avait un peu disparu. « Tout ce qui n’existe plus revient à la mode. On resouhaite ce qui avait disparu, c’est quelque chose de très humain », confie Olympia. Cette Belgo-grecque est ravi de revaloriser une vraie profession. « Il n’y a plus de formation pour cela à l’école. Moi-même, à l’époque, je suis allée en apprentissage chez un monsieur qui possédait un salon à l’intérieur du Royal Windsor. J’ai ensuite continué au barber shop de Woluwe. Un endroit où les hommes peuvent s’installer pendant que madame fait ses courses dans le centre commercial. Mais il ferme en fin d’année. Quand je vous dit que c’est un métier en perdition… »

Il y a vingt ans, après des études d’esthétique et de coiffure, Olympia était déjà l’une des plus jeunes femmes à s’intéresser au bichonnage des hommes : « Il s’agit bien de cela. Nicolas, mon collègue et beau-frère, me dit d’ailleurs que c’est une crèche pour hommes. A 24 ans, j’étais la seule à raser ces messieurs. Dans le salon du Royal Windsor, mes collègues plus âgées préféraient coiffer. » Car Olympia possède une formation complète : coiffure, manucure et rasage. « J’apporte une connaissance réellement pratique de ce métier avec notamment des conseils pour la peau et une orientation vers certains produits. » Et à l’entendre, ce n’est pas mince affaire d’en trouver de qualité pour ces messieurs. L’Oréal & cie vendent surtout des produits mixes. Mais heureusement, la Maison Martin Margiela est là et une commande est déjà passée.

Ses conseils aux futures barbières

C’est donc dans un monde d’hommes qu’Olympia évolue… « Je ne me voyais pas ouvrir avec quelqu’un d’autre que mon beau-frère. C’est une tendance d’ouvrir un établissement à deux. Il s’occupe, lui, de l’aspect commercial et publicitaire. » Le conseil n°1 de notre femme-barbière pour tenter quelques lectrices tentées est donc d’apprécier la compagnie masculine. Et il y a des avantages ! « Honnêtement, j’évolue au quotidien dans une ambiance plus cool et décontractée. Ce côté enjoué est agréable. Les hommes ont un autre humour tandis que les femmes sont plus rigides quand il s’agit de leur apparence. »

Et diable, elle est douée ! En plus de proposer un rasage personnalisé, Olympia propose des épilations de différentes parties du visage : nez, taroupe (entre les sourcils), bas de nuque, … sans oublier les mains. Enfin, pour sublimer le moment passé sur les meilleurs fauteuils de barbier du marché, le salon peut terminer par un soin de relaxation de la tête entière. Un excellent moment de détente à conseiller à toute heure de la journée : « même le matin ou sur le temps de midi car la peau est plus réceptive », conseille Olympia.

A conseiller dans deux mois pour la fête des pères !


Contact

Site web : http://www.bayerbayer.be

Adresse : Rue Joseph Stevens, 35. 1000 Bruxelles (du lundi au samedi de 10h00 à 19h00)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s