Des vampires amoureux de Bruxelles !

Les acteurs de la série « Vampire Diaries » étaient récemment à Bruxelles pour rencontrer leurs fans lors d’une convention. La presse était présente la veille du rendez-vous pour les cuisiner.

SAM_3051

Les acteurs de « TVD » et son spin-off à Anderlecht (Bruxelles) au complexe « The Egg »

 

Récemment, La Dernière Heure s’est rendue, sans crucifix ou gousse d’ail, à la conférence de presse des acteurs de la série « The Vampire Diaries » (revenue discrètement sur LaDeux, si si !) – et de son spin-off « The Originals » centré sur la famille de Klaus (toujours attendu chez nous) – organisée à Anderlecht juste avant la seconde convention belge censée accueillir plus de 800 fans en un week-end.

Même si ce sont souvent les mêmes qui prenaient la parole (le décalage horaire peut-être), nous nous sommes rendus compte que nos comédiens connaissaient plutôt bien la Belgique et l’appréciaient beaucoup. Et si Stromae nous lit, il y a un message de l’interprète de Bonnie pour lui…

 

Il paraît que la saison 8 qui démarrera aux Etats-Unis à la rentrée sera la dernière. Avec pareille incertitude, est-ce difficile pour vous de vous engager ailleurs ?

Riley Voelkel (Freya, The Originals) : Oui, c’est difficile. Quand vous êtes sous  contrat, ce dernier a la priorité sur le reste. On peut avoir envie de s’engager ailleurs mais ça ne marche pas uniquement que sur l’envie…

Michaël Malarkey (Enzo, Vampire Diaries) : Mais parfois deux acteurs peuvent être dans deux séries. Après, c’est une question d’organisation d’un programme avec les gens qui vous engagent… Pour jouer à New-York dans une pièce de théâtre, par contre, c’est un peu plus compliqué quand on figure au générique d’une série qui passe toute l’année.

Pour l’heure, vous profitez de vos congés pour rencontrer plusieurs fans dans des conventions. Qu’y a-t-il de particulier chez le public belge ?

Nathaniel Buzolic (Kol, Vampire Diaries et spin-off) : Ils sentent le chocolat (éclat de rire général).

Riley Voelkel : Moi, c’est ma première convention ici donc je demande à voir.

Michaël Malarkey : J’ai vraiment rencontré des gens bien l’année passée… Je les appelle « mes amis belges » et j’ai hâte de renouer le lien avec eux cette année. Et puis, la bière belge est ma favorite. C’est la meilleure au monde !

Kat Graham (Bonnie, Vampire Diaries) : Bruxelles est vraiment une ville chic et les fans sont chics aussi. Du genre à avoir une vraie conversation avec vous. Ailleurs en Europe, ça a été l’anarchie ! Ca vaut aussi pour les garçons, mais j’adore vraiment mes fans filles de Belgique. Chez vous, au niveau affection, les admirateurs sont particuliers.

Michaël Malarkey : On peut aussi dire qu’ils sont très respectueux.

Kat Graham : Oui, respectueux et attentifs. Ils comprennent bien les intrigues et sont empathiques envers les personnages. En plus, ils savent nous différencier d’eux. C’est valorisant de leur parler.

Nathaniel Buzolic : J’adhère à tout ça. Ici, nous avons remarqué que les gens étaient respectueux et sont relax pour apprécier l’expérience d’une convention. Ce n’est pas que des cris à chacune de vos déclarations et de grosses embrassades à chaque fois qu’ils vous voient. Ca facilite les interactions. J’apprécie cela et c’est notamment pour cette raison que Bruxelles est l’une de mes villes préférées.

Avez-vous eu le temps de déjà la visiter d’ailleurs ?

Kat Graham : Ce week-end, c’est la Pride Parade donc ça me semble un peu compromis pour circuler. C’est un week-end festif à Bruxelles !

Michaël Malarkey : Ce n’est pas bientôt le Jazz Festival aussi ?

Kat Graham : Ca, c’est énorme !

Sinon, il y a l’Atomium qui est considéré comme notre Tour Eiffel. Avec des restaurants dans quelques boules !

Kat Graham : C’est vrai ? J’y suis déjà allée et personne ne l’a mentionné ! Je n’en reviens pas. (Son collègue lui murmure quelque chose…) Ok, cessons d’en parler. Comme on parle de boules, la conversation dévie…

Et que connaissez-vous d’autre de la Belgique ?

Riley Voelkel : Le chocolat (rire) !

Michaël Malarkey : Le mélange des langues. 40% français et 60% le flamand, c’est ça ? La bière et le chocolat sinon… Votre chocolat est le meilleur au monde !

Kat Graham : Oui, c’est le meilleur. Mon artiste préféré vit chez vous : Stromae ! Je suis né à Genève donc pas très loin de chez vous donc je me sens un peu chez moi en Belgique. J’y suis très à l’aise. Si en plus, Stromae m’accueille pour faire un duo, je serais au paradis. Stromae, si tu me lis… Réponds à mes lettres d’amour et contacte-moi (rire). Faites-lui passer le message quand vous le verrez !

En parlant de lettres d’amour, pensez-vous que les commentaires des fans postés sur les réseaux sociaux et les forums du net peuvent influencer le déroulement des intrigues de la série ? La chaîne CW y est-elle sensible ?

Michaël Malarkey : J’espère que non. J’ai l’impression que c’est l’un des principaux problèmes du net aujourd’hui. Il y a tant de plates-formes où s’exprimer que c’est très facile de dire ce qu’on n’aime pas dans une série. Ce qu’il y a de bien avec Netflix, c’est qu’ils tournent ce qu’ils ont envie de tourner, ils le font en une fois et une saison est balancée d’un coup. C’est meilleur pour l’art, c’est une chance d’écrire sa série comme on l’entend, d’après les plans qu’on s’est fixés. C’est chouette de savoir si notre art est apprécié mais bon, il faut pouvoir lâcher ça.

Qu’avez-vous en commun avec vos personnages ?

Riley Voelkel : Elle se soucie de sa famille et est très protectrice envers elle. Je pense l’être aussi.

Nathaniel Buzolic : Le mien a tué des centaines de personnes et je ne peux pas en dire autant… Il est assez effronté et je le suis un peu. Et puis, la bonne allure, je crois (rire). Charles, à toi !

Charles Michael Davis (Marcel, The Originals) : C’est un leader né et il aime les femmes. D’ailleurs, il a couché avec la plupart des personnages de la série.

Nathaniel Buzolic : Il est sur Tinder ? Ca l’aide ?

Charles Michael Davis : Non, il n’est pas dessus mais peu importe il arrive à ses fins. Et moi non plus je n’utilise pas les applications, donc ça nous fait un point commun supplémentaire.

Michaël Malarkey : Moi, je ne vois rien…

Alors que nous sommes au début de la saison 5 en Belgique, que pouvons-nous attendre des prochains épisodes aux Etats-Unis ?

Michaël Malarkey : Nous redémarrons habituellement le tournage lors de la seconde semaine de juillet. Mais on est généralement les derniers au courant.

Kat Graham : Nous n’avons encore reçu aucun script donc encore aucune bride d’informations à ce jour. Aucune.

Nathaniel Buzolic : La saison 5 de Vampire Diaries actuellement en Belgique alors ? C’est incroyable. On ne s’en souvient même plus ! Ca fait une éternité que nous l’avons tournée ! Ok, du coup, on ne spoilera rien.

Avez-vous déjà écouté vos voix françaises ?

Michaël Malarkey : Elles sont mauvaises ?

Kat Graham : Moi, oui. On m’a présenté ma doubleuse et je trouve qu’elle se débrouille vraiment très, très bien.

Michaël Malarkey : C’est limite criminel de doubler des séries. On devrait sous-titrer ! La modulation de la voix fait partie de notre performance et c’est l’altérer, couper une partie de notre jeu d’acteur que de doubler. En Allemagne, ils m’ont collé une voix trop haut perchée et trop rapide. Le type a l’air enragé !

Charles Michael Davis : Un jour à l’hôtel, je suis tombé sur la saison 9 de Grey’s Anatomy dans laquelle j’ai jouée et je me suis bien plu en français…

 

En 2017, certains acteurs reviendront pour la 3ème « Bloody Night Conv ».

 

Interview > © Luigi Lattuca pour La Dernière Heure

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s