Paradisio gambille toujours

Paradisio photo du duo

Le groupe liégeois, qui tourne toujours dans le monde entier, fête les 20 ans de Bailando et vient tout juste de sortir son Greatest Hits. Rencontre à Namur.

 

 

Black Box, Technotronic, Mc Hammer, Moby, … Ils ont été les premiers à s’emparer des tambouilles de l’eurodance fin des années 80/début des 90. A eux s’est joint le groupe belge Paradisio dont le single Bailando fête déjà ses 20 ans ! Rien que le titre le prédestinait à devenir un tube de l’été. Cinq millions d’exemplaires écoulés dans le monde entier. Toujours classé dans les charts scandinaves et mexicains, le producteur et papa du projet Patrick Samoy est désormais accompagné – depuis 8 ans quand même – par une brune plantureuse hispano-italienne du nom de Shelby.

SOIS BELLE ET (NE) CHANTE (PAS)

Entre le old fashion et le moderne, le duo, qui reste attentif aux évolutions de la dance actuelle (en venant, par exemple d’arriver sur Spotify), préfère qu’on l’appelle concept : « L’historique de Paradisio est un peu particulier car il a pris naissance dans les 90 où le special marketing de l’eurodance préconisait de prendre une fille aux attributs ravageurs en lui attribuant la voix d’une autre ne voulant pas faire carrière.», explique Patrick Samoy. Courant dans la musique électronique, l’important était de vendre du rêve. Patrick, DJ et producteur aux casquettes multiples, parle sans ambages et sans filtre de cette période : « Je voulais faire des tubes d’été dans des endroits de rêve avec de belles personnes (dont Maria Del Rio à une époque, ndla). De fil en aiguille, quand tu fais des tubes, un autre facteur arrive : l’indentification. Les one shots, c’est bien beau mais le public veut aussi voir quelqu’un interpréter le tube qu’on entend à la radio. » Problème : il faut une fille un minimum artiste, un minimum interprète dans sa gestuelle. Et le concept s’est alors renforcé.

200 MILLIONS D’ANCIENS FRANCS

N°1 dans le monde entier, le tube Bailando a, en tout rapporté 5 millions d’euros, soit 200 millions bruts d’anciens francs belges. A une époque bénie sans téléchargement illégal. La Sacem considère encore le single comme un gold grâce à ses rotations radio. « Je dois dire que Patrick Sébastien nous a beaucoup aidés en France, insiste Patrick Samoy. Et on est souvent dans Les Années Bonheur. C’était particulier dans ce pays car on était dans n°1 dans les clubs mais personne ne voulait jouer le titre. Ni NRJ, ni Fun Radio, ni les autres. Et je suis allé trouver Sébastien… qui a réussi à me faire vendre 50 000 disques en un week-end. » C’était il y a pile vingt ans avec, chez nous, d’abord un succès en Flandre avec un maximum de DJ apprivoisés. Stratégie séductionnelle percutante. Conscients de proposer une musique divertissante primaire, Paradisio continue donc sur sa lancée avec bientôt une tournée au Danemark et en Finlande – doublée de la sortie d’un best-of (pochette ci-dessous) – … et pense à un nouvel EP.

Paradisio - Bailando

 

Luigi Lattuca

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s