Le portrait chinois de Laurence Bibot

sam_0726

Entre « Bibot debout » (seule-en-scène) et « Bibot et Guiz se testent », Laurence est très occupée. S’il ne reste apparemment plus de places pour le second, le premier est à redécouvrir ce vendredi 23 septembre au Kings of Comedy Club de Bruxelles (Chaussée de Boondael).

Si vous étiez… une couleur ?

Le rouge. On ne peut pas rater le rouge, c’est un signal chaud.

Une saison ?

L’été pour la lumière et la chaleur. Et puis, c’est une saison plus rigolote.

Un accessoire ?

Des baskets. Avec la pilule et les antibiotiques, ça fait partie des inventions majeures ! J’adore porter des talons mais je n’ose pas à cause de ma taille.

Une tenue pour glander ?

Pieds nus, ça, c’est sûr, et pratiquement en culotte et marcel. A mon âge, c’est pathétique mais bon…

La chanson qui tourne en boucle dans votre iTunes ?

Je change très souvent toute ma play-list. C’est entre les années 50 et 70. L’an dernier, j’écoutais surtout « Funky Chicken ». Ça venait de sortir, ce sont des morceaux groove belges des années 70. On ne devine absolument pas que c’est de chez nous.

Un film ?

« Blanche-Neige » car c’était le premier film que je suis allée voir au cinéma. Mais les autres enfants dans la salle me tapaient sur le système.

Un livre ?

« L’Arabe du futur » de Riad Saatouf.

Une photo ?

Un paysage urbain de Massimo Vitali.

Un site ?

Wikipedia, évidemment. C’est indispensable.

Un compte Instagram ?

Je ne sais même pas ce que c’est…  bibot_guiz

Un doudou, un gri gri ?

Un Parker rose.

Un moyen de transport ?

Le tapis volant. J’aimerais tellement que ça existe.

Ce que vous avez toujours dans votre sac ?

Des Chokotoff.

Un tic, une manie ?

Je commence très souvent mes phrases par « Non ».

Un goût ?

Je serais le mélange sucré/salé. Le sel sur les fruits, par exemple.

Un artiste ?

Je serais Walt Disney. Il a transformé le monde à son image.

Un cadeau à vous-même ?

Je me prive assez peu, je sais me faire plaisir. Je dirais peut-être grand-mère plus tard. L’un des avantages de vieillir, c’est de transmettre.

Une ennemie ?

L’impatience

Votre dernier geste avant d’aller vous coucher ?

Je vérifie que mon smartphone est en mode « silencieux ».

Votre premier geste quand vous vous levez ?

Ben, je regarde l’heure.

Une crasse ?

Des frites du McDo.

Un mec ?

Mon mari.

Une fille ?

Calamity Jane ou une autre femme aventurière.

Un plaisir coupable ?

Ne regarder que des séries pendant tout un week-end.

La dernière photo prise avec votre smartphone ?

C’est une photo de ma télé. On parlait de l’homme sans chapeau dans une église en Arménie pendant le discours du Pape. L’image a fait le tour du net. En général, ce sont des photos qui ne font rire que moi.

 

Luigi Lattuca

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s